Intermèdes Nature / Le faucon d'Eléonore

Jeudi 12 novembre à 18:30
  • duree43 min
  • publicTout public
  • publicDe 3 à 5

Mesures de protection essentielles contre le COVID-19

Dans le cadre de la gestion de la crise épidémique de coronavirus, et afin d'accueillir le public dans les meilleures conditions possibles, Léspas culturel Leconte de Lisle vous informe qu'un protocole sanitaire a été mis en place. Toute personne fréquentant les lieux s'engage à respecter ces règles afin de garantir sa propre sécurité et celles des autres personnes. Ces mesures sont valables jusqu'à nouvel ordre, et peuvent être soumises à modification en fonction de l'évolution de la situation épidémique.

  • Désinfection des salles de spectacle en permanence par UV et quotidiennement par un ozonateur certifié UNI EN 17272:2020 pour les surfaces et UNI EN ISO 14698-1:2004 pour l'air.
  • Mise à la disposition du public de plusieurs points de distribution de gel hydroalcoolique.
  • Port du masque obligatoire dans l'ensemble du bâtiment pour toutes les personnes et cela dès l'âge de 11 ans. Une fois installées les personnes devront continuer à porter leur masque.
  • File d'attente avec marquage au sol favorisant la distanciation physique entre les groupes de personnes.
  • Jauges limitées dans nos salles de spectacle pour respecter la distance physique entre chaque visiteur ou groupe familial.
  • Ouverture des portes 30 minutes avant le début du spectacle afin de faciliter l'installation des personnes en salle. Un placier sera présent.
  • L'entrée en salle se fera par groupe de personnes venant ou ayant réservé ensemble.
  • En salle, une distanciation physique entre les personnes venant ou ayant réservé ensemble des autres groupes de personnes devra être respectée (1 siège minimum / maxi 10 personnes par groupe).
  • Léspas reste bien entendu accessible aux personnes en situation de handicap. Merci de nous préciser votre venue afin que nous puissions vous accueillir dans les meilleures conditions.

Les colonies de reproduction du faucon d’Eléonore s’étendent sur toute la Méditerranée, de la Grèce jusqu’aux îles Baléares en Espagne, et même l’île de Mogador au Maroc. Pourtant, en hiver, ils se retrouveront presque tous en un seul endroit, l’île de Madagascar, au terme d’une migration de plusieurs milliers de kilomètres.

Grâce à de petites balises Argos posées sur ces voyageurs discrets, on en sait aujourd’hui beaucoup plus sur leur itinéraire extraordinaire lors de cette migration, et sur leur adaptation surprenante aux grands rythmes de la nature. Avant et pendant ce grand voyage.

Les faucons d’Eléonore sont insectivores pendant la plus grande partie de l’année. Ces rapaces ne commencent à pondre leurs œufs qu’au cœur de l’été. Ce qui est très surprenant au premier regard. Les poussins ne naîtront qu’au cours du mois d’Août, au moment même où les ressources en insectes autour des colonies commencent à décliner. Mais ce décalage va en réalité très vite se révéler précieux.

Dès la mi-août en effet, les premières migrations vers l’Afrique de passereaux nichant sur le continent européen commencent. Et pendant près de deux mois, c’est une manne immense venue du ciel qui va survoler toutes les colonies de faucons d’Eléonore. Pendant ces deux mois, les faucons vont changer d’alimentation pour profiter de cette manne, assurer la croissance de leurs poussins et constituer des réserves pour leur propre migration.

Partis à leur tour en migration, les faucons n’évitent aucun obstacle, ni la Méditerranée, ni le Sahara qu’ils traversent d’une traite, aux limites de leurs capacités physiologiques. Leur arrivée au Sahel, au sortir du grand désert saharien, témoigne là encore d’une adaptation très fine aux rythmes de la nature. Elle coïncide avec la fin de la saison des pluies dans les pays de la ceinture sahélienne et l’explosion des insectes qui est liée, insectes dont vont à nouveau se nourrir les faucons.

Les jeunes faucons, nés pourtant moins de trois mois plus tôt, vont eux-aussi s’engager dans cette migration. Et, comme les adultes, vont migrer seuls. Sans connaître les paysages qu’ils survolent, ils vont eux-aussi franchir le Sahara, traverser le continent africain d’Ouest en Est, affiner progressivement leur direction, pour rejoindre enfin l’île de Madagascar.

De la Méditerranée jusqu’à Madagascar, cet épisode de Migrations Secrètes suivra l’odyssée de ce faucon aux capacités d’orientation réellement hors du commun.

Distribution

  • Diffusion(s) : ARTE, RTBF, Curiosity Stream  //  
  • Réalisateur(s) : Alexis de Favitski  //  
  • Année : 2019

Tarifs

  • Projection : 3 euros | 
  • Pass soirée 2 projections : 5 euros
© 2020 - Régie l'Espace Culturel Leconte de Lisle