mer 21 Mars

Conférence – Napoléon

Léspas 18:30

Info

#Conférence

Doit-on au titre de la repentance jeter à la voirie les cendres de Napoléon ?

Les événements récemment survenus à Charlottesville ont jeté une lumière brutale sur les problèmes liés au thème de la repentance. À leur origine, il y eut le désir de militants abolitionnistes de jeter à bas la statue équestre de Robert Lee qui, en tant que général en chef de l’armée confédérée, avait été, à leurs yeux, le premier défenseur du maintien de l’esclavage et des horreurs qu’il sous-entend.

Mais ne peut-on imaginer d’aller plus loin ? La loi Taubira ayant déclaré l’esclavage « crime contre l’humanité », ce qu’a très justement rappelé le Président Macron à propos des pratiques esclavagistes existant encore actuellement en Afrique, ne conviendrait-il pas, non seulement au nom de la loi mais aussi au nom de la simple logique, de jeter à la voirie les restes posthumes de celui qui, en 1802, puis dans les années suivantes, a rétabli ou tenté de rétablir dans les colonies françaises l’esclavage solennellement aboli sur tout le territoire français par la loi du 16 pluviôse an ll (4 février 1794), à savoir Napoléon Bonaparte ?

La conférence, avant de répondre à cette redoutable question, s’attachera à savoir pourquoi, comment et jusqu’où le Premier Consul, devenu ensuite l’Empereur, a mené cette politique qui a finalement instauré dans le monde français un régime de cloisonnement raciste tel qu’à aucun autre moment de l’histoire de ce monde, il n’y en eut de pareil.

Distribution

Conférence de – Claude Wanquet, Historien

En partenariat avec les Amis de l’Université

Tarif

Gratuit dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée au 0262 59 39 66 ou par mail à contact@lespas.re

© 2017 - Régie l'Espace Culturel Leconte de Lisle