Il était une « foi » l’Islam à l’Île de La Réunion

Il était une « foi » l’Islam à l’Île de La Réunion
Mardi 23 novembre 2021 à 18:30

Il y a à La Réunion une palette presque complète de l’ensemble des courants et des rites présents dans l’Islam à travers le monde, ce qui est assez exceptionnel. Les musulmans de La Réunion sont d’ailleurs très souvent cités en exemple pour leur « vivre ensemble » et leur intégration dans la société réunionnaise. Néanmoins, cet équilibre est parfois fragile …

Nous tenterons à l’aide d’une approche anthropologique de prendre de la hauteur pour analyser la réussite de ce modèle de l’Islam à l’île de La Réunion ainsi que ses limites. 


L’île de La Réunion est un département français d’environ 850 000 habitants, pluriconfessionnel par une histoire riche liée aux différentes vagues de peuplement. 

Les premiers musulmans libres arrivent sur l’île en 1850, ils étaient indo-musulmans en provenance de la région d’Inde du Gujerat, des villes de Surat et Baruch. Ce sont les indo-musulmans sunnites de rites Hanafi qui ont bâti les institutions religieuses islamiques de La Réunion et qui les dirigent toujours à l’heure actuelle sans quasi partage. Les indo-musulmans réunionnais sont fiers de dire qu’ils se reconnaissent dans un islam turcopersan, fruit de l’islamisation de l’Inde (Mourregot, 2010). 

L’inauguration de la première mosquée de France à Saint Denis en 1905 marque pour l’islam de La Réunion la première pierre de l’Islam institutionnel et républicain.  Puis, une seconde vague de migrants de confession musulmane sunnite mais cette fois de rites Shafi’î arrive des Comores à partir de 1945.

Dans les années soixante, après l’indépendance de Madagascar ce sont des musulmans Chiites qui s’installent en nombre sur l’île. Des musulmans sunnites de rites Shafi’î vont arriver sur le territoire à partir de l’indépendance des Comores en 1975. Enfin, les derniers arrivés avec une immigration plus récente sont les musulmans originaires du Maghreb sunnite de rites Malikite

Il y a également des créoles et des métropolitains convertis à l’Islam ainsi qu’une présence non négligeable de groupes Soufi qui sont difficiles à évaluer et à identifier. À ce jour, il y a environ 70 000 musulmans qui vivent à La Réunion dont environ 85% sont sunnites et 15% sont chiites (Mourregot, 2010). 

Le conférencier

Sophien Horri, doctorant en anthropologie au Laboratoire de recherche sur les espaces Créoles et Francophones (LCF-EA 7390), Université de La Réunion.

Cothérapeute à la consultation clinique transculturelle du CHU Sud Réunion

Application du pass sanitaire

Face aux risques élevés de rebond de l'épidémie de Covid-19, la loi instaure de nouvelles mesures. Depuis le 21 juillet toute personne fréquentant certains lieux comme les cinémas, les bars et restaurants, les salles de spectacle... doit présenter un pass sanitaire valide. A savoir soit une preuve de vaccination complète, un certificat de test négatif de moins de 72 heures ou un certificat de rétablissement de la Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

Cette mesure concerne également Léspas culturel Leconte de Lisle. Il vous sera donc demandé de bien vouloir présenter un pass sanitaire valide lors de la vérification de votre billet avant l'entrée en salle. Sauf modification des règles sanitaires en vigueur, le port du masque reste obligatoire dans nos salles. L'ouverture des portes se fera 30 minutes avant le début de l'événement.

Le pass sanitaire concerne tous les spectateurs âgés de 12 ans et plus. Seuls les spectateurs munis d'un pass sanitaire seront admis en salle.

Réserver vos billets

Vente de billets en ligne
En cas d'empêchement, merci de nous prévenir au plus tôt à
Un problème lors de votre réservation ? Contactez-nous par mail à ou par téléphone au 0262 59 39 66

Tarif

  • Gratuit : Dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée sur cette même page ou par téléphone au 0262 59 39 66
© 2020 - Régie l'Espace Culturel Leconte de Lisle